Vous êtes ici :   Accueil » Photos
    Imprimer la page...

Photos

 Cyclotourisme 2016
Plateau du Trièves(89 photos)

Mercredi 6 juillet 2016

 Situé aux portes de la Provence, le plateau du Trièves est encadré de deux sommets emblématiques : le Mont Aiguille et l’Obiou. Cet itinéraire, sillonne cette région qui inspira Jean Giono, tant par sa douceur de vivre que par la beauté de ses paysages. Loin de l’agitation urbaine, ce mélange de nature et de jardins offre une découverte complète de la culture naturelle.

(Galerie vue 9028 fois)

Jeudi 7 juillet 2016

 Au départ de la Mure, nous rejoignons les gorges du Drac en surplombant le lac du Monteynard, pour rejoindre Aveillans et ses anciennes mines dont on extrayait le meilleur charbon du monde, l'anthracite du plateau Matheysin, durant plus de mille ans. 
 Puis nous faisons une pause à la "Prairie de la Rencontre" à Laffrey, qui doit son nom au face à face entre Napoléon, de retour de l'Ile d'Elbe et l'armée Royaliste le 7 mars 1815. Une statue équestre de Napoléon, en surplomb du lac, commémore cet événement....

(Galerie vue 889 fois)
Le Mont-Ventoux(79 photos)

Vendredi 30 septembre 2016

Petit séjour dans le Vaucluse, l'occasion de quatre belles randonnées vélo. Nous commençons par le Mont-Ventoux, rien de moins, le graal des cyclistes ! Nous empruntons la voie est au départ de Sault, la cité des macarons. Du départ à 765 mètres d'altitude, la pente est relativement faible entre 3,5(% et 6% pendant les vingt premiers kilomètres jusqu'au Chalet-Reynard (1417 m), les paysages sont paisibles, entre champs de lavande et forêts, puis nous abordons les six derniers kilomètres beaucoup plus difficiles avec une pente entre 7% et 9,5%. Nous sommes dans le paysage caractéristique du sommet du Ventoux, désertique avec sa rocaille blanche. Nous dépassons la stèle Simpson et le col des Tempêtes (1829 m). En haut, quelle satisfaction ! Mais nous ne pouvons rester longtemps à cause du froid et du vent…

(Galerie vue 8755 fois)

►De Cavalière au Pas de la Griotte, le mardi 6 septembre 2016 - 33 km

Au départ de Cavalière, l'une des douze plages du Lavandou bordant le Cap Nègre, nous empruntons la voie verte du littoral qui nous offre de splendides vues vers la rade se Bormes, le Cap Nègre, le cap Bénat et les îles d'Hyères (Porquerolles, Port-Cros et Levant) pour rejoindre Le Lavandou, le port de Bormes-les-Mimosas et monter vers le Pas de la Griotte (72 m). Nous terminons cette belle balade par un bon bain de mer sur la plage de Cavalière.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 3440 fois)


►De Bormes-les-Mimosas à Collobrières, le massif des Maures, mercredi 7 septembre 2016 - 53 km et 854 m de dénivelé

Nous consacrons le deuxième jour de notre séjour dans le Var à Cavalière 'Le Lavandou) pour effectuer une belle randonnée à l'intérieur du massif des Maures qui nous conduit du village perché de Bormes-les-Mimosas à Collobrières. Depuis les hauteurs, dans la forêt dense de châtaigniers et de multiples essences d'arbres, nous bénéficions de magnifiques panoramas sur les baies de Bormes et de Giens
 Nous pointons nos cartes de BPF du Var (Brevet des Provinces Françaises) à Collobrières, bourg très ombragé, capitale des Maures, ses pittoresques maisons dominant près d'un vieux pont en dos d'âne la rivière. On y exploite le liège des forets voisines, y cultive la vigne (vin rosé) et surtout on entretient jalousement 1000 hectares de châtaigneraies pour y tirer des marrons et du bois…

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 3369 fois)
 Cyclotourisme 2017

Lundi 17 avril 2017

 Le dernier jour de la concentration de "Pâques-en-Provence 2017" nous emmène pour une randonnée de 75 kilomètres vers Lussan, l'un des plus beaux villages perchés du Gard. Un nid d'aigle replié sur ses quelques maisons et son château médiéval. Les remparts nous offrent des panoramas superbes sur l'Uzègue.
 Le mistral souffle, nous traversons de beaux villages et cheminons parmi les vignes, la lavande, les oliviers, forêts et champs d'asperges sous un magnifique ciel bleu.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 8250 fois)

Dimanche 1er janvier 2017

 Comment mieux démarrer l'année que par une belle randonnée vélo ! Il fait froid ce 1er janvier de l'année 2017, mais le temps est magnifique et j'en profite pour enfourcher mon vélo et monter vers le Gîte des Pinées au-dessus de Châteauroux-les-Alpes, dans la vallée sauvage du Rabioux, ce torrent qui porte bien son nom, le Rabioux signifie le "Rageur" dont les eaux dévalent brutalement  dans la Durance lors des crues printanières ou orageuses. 

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 8222 fois)

Vendredi 31 mars 2017

 Au départ de La-Bâtie-Neuve, non loin de Gap, nous partons vers le sanctuaire de Notre-Dame-du-Laus, haut-lieu spirituel catholique qui a pour origine des apparitions de la Vierge Marie à une bergère, Benoîte Rencurel, entre 1664 et 1718.
 Nous poursuivons notre ascension pour rejoindre le col du Tourrond, 1047 m (déjà franchi en 2009) et Jarjayes, détour pour atteindre Le Col (947 ), nous en profitons pour un arrêt à l'accueillante Ferme du Col dans laquelle les sympathiques propriétaires élèvent des chèvres angora et des autruches.
 Après le col de la Sentinelle,981 m (franchi en 2009) , nous nous dirigeons par une belle petite route très pentue vers Rambaud et le col de l'Ange (1100 m, déjà franchi en septembre 2016), après l'Ermitage, celui-ci est atteint par un petit sentier et domine le sanctuaire de Notre-Dame-du-Laus. Nous terminons cette belle randonnée par le petit village perché de La-Bâtie-Vieille et  rejoignons notre point de départ La-Bâtie-Neuve. (38 km et 814 m de dénivelé)

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 8103 fois)

Mardi 4 avril 2017

Temps superbe dans nos belles Hautes-Alpes, j'en profite pour une belle randonnée à vélo vers Eygliers en partant de notre chère et belle ville d'Embrun.
 Depuis le plan d'eau je longe la Durance pour prendre la "Route des Traverses de Saint-Clément" qui par les hameaux de Saint-André d'Embrun-surplombe la Durance et le Rabioux pour rejoindre le village de Risoul.
 Après la pause à Guillestre, je grimpe encore pour redescendre par une petite route très pentue vers le Guil et regrimper non moins verticalement vers le hameau du Font d'Eygliers et Eygliers qui jouxte la place-forte de Montdauphin.
 Ensuite, je me détourne vers la spectaculaire source pétrifiante de Réotier et m'offre encore deux côtes par le petit village de Réotier et la montée vers Châteauroux-les-Alpes avant de clore cette belle randonnée à mon point de départ, Embrun,

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7914 fois)

Samedi 15 avril 2017

  Cette année, la concentration nationale de "Pâques-en-Provence" se déroule à Vénéjan et ses alentours, dans le Gard Rhodanien et la vallée de la Cèze. Le samedi, deux randonnées sont proposées au départ de Chusclan à travers vignobles et forets, le 50 km et le 100 km, nous optons pour le 50 kilomètres (en fait 55 km) qui nous emmène vers le village de La Roque-sur-Cèze, l'un des "Plus Beaux Villages de France" et site BPF du Gard, province du Languedoc, l'occasion de pointer mon 44ème site BCN et 119ème site BPF . Nous pouvons aussi admirer les Cascades du Sautaret et le Pont Charles-Martel qui franchit la Cèze au bas du village. Nous rejoindrons Chusclan, célèbre pour son vignoble par le Pas d'Estret et le village de Vénéjan, nous longeons le Rhône et la site nucléaire de Marcoule. C'est aussi l'occasion de franchir mes 137ème et 138ème cols le Pas d'Estret (125 m) et le col de Codes et Pierredon, pas bien haut avec ses 67 mètres !

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7728 fois)

Dimanche 15 avril 2017

Plus de 1500 cyclotouristes venus de toute la France se retrouvent comme chaque année pour la concentration "Pâques-en-Provence" Souvenir Paul de Vivie, alias Vélocio, le précurseur du cyclotourisme. Cette année, la concentration a lieu  à Vénéjan dans le Gard, sur l'esplanade du Moulin. L'occasion de se retrouver et d'échanger de bons souvenirs de notre passion commune, faite de bonnes randonnées dans tous les coins de France et de rencontres toujours enrichissantes.
 Depuis Chusclan, nous passons par la forêt et le Pas du Roule (145 m) et dominons la vallée de la Cèze. Nous longeons le château de Gicon, racheté et restauré par les vignerons de Chusclan.
  Le vieux village de Vénéjan est caractérisé par ses vieilles rues en pavés qui montent vers le moulin à vent et la chapelle Saint-Jean-Baptiste (XIIème siècle).

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama) 

(Galerie vue 7975 fois)

Vendredi 28 avril 2017

 Nous séjournons quatre jours à Madrid chez nos enfants. Connaissant ma passion pour le cyclotourisme notre fils m'emmène pour une belle randonnée dans le Casa de Campo, randonnée en VTT, une discipline que je ne pratique pas depuis bien longtemps ! Pingo, nous accompagne et se régale autant que nous de cette belle balade. Si le temps est froid et gris, nous profitons toutefois de la beauté de ce splendide parc en proximité du centre de Madrid.

 Le Casa de Campo est le principal parc urbain de Madrid. Ancienne réserve de chasse pour la royauté, ce parc situé dans l'ouest de la ville a une superficie de 1 722 hectares. Il est situé à proximité du Palais Royal (Palacio Real) de Madrid. S'y balader est un régal, Madrid est réputé pour la qualité et l'étendue de ces nombreux parc, riches d'une végétation très diversifiée et d'arbres remarquables.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7754 fois)

Lundi 15 mai 2017

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

 Temps magnifique pour une randonnée vélo depuis Embrun vers Serre Buzard (1296 m), petit hameau su domine la vallée de la Durance au-dessus de Châteauroux-les-Alpes et le hameau de Saint-Marcellin.
 Depuis le plan d'eau d'Embrun,après avoir longé la Durance au pied du Roc d'Embrun et avant de rejoindre le petit bourg de Châteauroux-les-Alpes, je prends la petite route vers la chapelle Saint-Roch Ensuite, je traverse le torrent impétueux du Rabioux alimenté par la fonte de la neige des hauts sommets du massif des Écrins.
 Dans un décor de bleu banc et vert, autour de moi, les seuls bruits sont le bêlement des moutons attendant l'amontagnage, le ruissellement des torrents et les chants des grillons dans les pâturages

(Galerie vue 7715 fois)

Mardi 22 mai 2017

 15 heures, j'enfourche mon vélo pour une belle randonnée en direction d es Gourniers, petit hameau situé au fond de la vallée de Réallon aux portes du Parc Naturel National des Écrins.
 La route, en balcon sur le lac de Serre-Ponçon s'élève de 780 mètres à 1485 mètres par la route dite des Puys, ces petits villages pleins de charme au pied du Mont-Guillaume, un régal….

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7865 fois)

Vendredi 26 mai 2017

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7770 fois)

Vendredi 9 juin 2017

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7741 fois)

Samedi 17 juin 2017

 A partir de Névache (Né-Vasca, vallée de la neige), la haute vallée d'alpages a un cachet unique avec ses bord de Clarée reposants.
On aborde la partie basse de la vallée peu après Briançon par la D994G. Les hameaux restés fidèles à la tradition agricole alpine (élevage, miel…) s'y succèdent avec leurs clochers d'architecture identique, propres aux églises de l'ancienne "République des Escartons" dont Briançon était la capitale de 1343 à 1789.
Arrivé à Névache, la haute vallée s'ouvre à nous par la rude côte (12% par endroit) qui nous amène au verrou glaciaire de la chapelle Sainte-Barbe, balayé par un très fort vent du nord aujourd'hui. On entre dans les alpages fleuris surmontés par leur forêt de mélèzes. Nous cheminons de hameau en hameau, tous faits de chalets d'alpages et de granges au toit de bardeau.
 A partir du kilomètres 19, la pente est plus douce et la Clarée saute d'un verrou glaciaire à l'autre en cascades successives. Entourés des torrents dévalant des sommets, nous nous hissons jusqu'au chalets de Laval, dernier hameau de la route goudronnée. L'endroit est grandiose et sauvage. La pointe des Cerces sur notre gauche est le clocher du lieu. Nous nous attardons quelque temps au Refuge Laval dont les gardiens très sympathiques nous proposent une bonne omelette montagnarde et rafraîchissements à base de houblon qui nous font le plus grand bien.
Puis, c'est le chemin du retour, cette fois-ci e descendant, route que nous abordons en ralentissant le plus possible pour profiter de ces instants merveilleux.et admirer ces paysages uniques.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 7290 fois)

Vendredi 24 février 2017

 Le beau temps est là, les températures clémentes permettent à nouveau les sorties à vélo. En cette fin d'après-midi j'en profite pour faire une petite balade vers Baratier avec le retour le long de la Durance et par la plaine sous le Roc.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 8161 fois)

►Cassis, Forêt de Font Blanche; La Ciotat et la route des Crêtes, le mercredi 15 mars 2017 -  57 km , dénivelé 1053 m

Les lacets de la "Route des Crêtes", entre La Ciotat et Cassis
 Le temps est extra pour cette randonnée magnifique. Nous partons de Cassis (Site BPF des Bouches-du-Rhône) en nous dirigeant vers le nord et Roquefort-la Bédoule par la D1, après avoir dépassé le château de Chuslan, nous dévions de notre route pour atteindre (en descente !) le col de l'Ange (210 m). Ensuite, nous remontons vers la Foret de Font Blanche.  Une très belle descente nous fait rejoindre le village de Ceyreste et ses belles petites rues. Nous atteignons La Ciotat par Port Saint-Jean et longeons la digue côtière, ses plages et ports.
 De la Ciotat, nous rejoignons la "Route des Crêtes" qui surplombe la mer en d'impressionnantes falaises, 363 m au cap Canaille. Cette très belle route parsemée de belvédères permet de découvrir les vertigineux à-pics. En 106.000 kilomètres de randonnées cyclotouristes, c'est une des plus belles routes que j'ai pu emprunter ! Après le Pas de la Colle, nous retournons sur Cassis et son accueillant petit port.

(Galerie vue 7995 fois)

►Châteauroux-les-Alpes, hameau de Saint-Marcellin, le vendredi 24 février 2017 (28 kmet 475 m de dénivelé)

Cet après-midi, nous faisons une belle randonnée vélo d'une trentaine de kilomètres vers Châteauroux-les-Alpes et le hameau de Saint-Marcellin sur la rive gauche de l'impétueux torrent du Rabioux.
(28 kilomètres et 475 mètres de dénivelé)

(Galerie vue 8096 fois)

►Col de Bertagne, massif de la Sainte-Baume, le mercredi 27 septembre 2017 -58 km et 1088 m de dénivelé

 De Gémenos, à l'ouest d'Aubagne et de Marseille, par un temps magnifique, chaud et ensoleillé, je m'élance du Mas de Bertagne vers le massif de la Sainte-Baume et le col de de Bertagne.
 Une magnifique randonnée vélo d'une soixantaine de kilomètres et 1060 mètre de dénivelé vers le couvent de la Sainte-Baume dans le décor majestueux du massif éponyme.
 L'occasion de pointer mon 122ème site BPF (Brevet des Provinces Françaises), le troisième du département du Var
 Par la même occasion, je franchis trois cols (ce qui m'amène à 139 cols franchis : le col de l'Espigoullier (723 m), le col de la Roussargue (723 m) et le col de Bertagne (870m), situé sur un petit sentier en direction du Pic de Beratagne (1042 m), point culminant des Bouches-du-Rhône). J'ai voulu atteindre le pas de l'Aups, situé plus au nord d'Aups, mais la direction de ce dernier fut plus difficile d’accès.

(Galerie vue 1895 fois)

►Sur la "Route des Grandes Alpes, le col de Vars avec Philippe et Christel, le jeudi 21 juillet 2017 (42 km - dén ivelé 1177m)

 Nous rejoignons à Guillestre nos amis de notre club l'UAT (Union Audax de Tournai) Philippe MAHIEU et Christel LEFEBRE qui sont en train de parcourir pour leurs "cent ans (2 fois 50)" la légendaire "Route des Grandes Alpes" un VI (Voyage Itinérant) à vélo en sept étapes et moult cols emblématiques des Alpes
 Le rendez-vous est fixé à Guillestre qu’ils atteignent à 12 heures 45 comme prévu après qu'ils aient franchis le col de l'Izoard (2360 m) en partant de Briançon, le lendemain de leurs ascensions du col du Télégraphe (1566 m) et du redoutable col du Galibier (2642 m) ! 
 Surprise, ils nous sortent de leurs sacoches deux casquettes de l'Union Audax de Tournai qu'ils nous ramènent depuis Tournai !
 Nous nous élançons sur les pentes du col de Vars (2108m) qui marque la limite entre le département des Hautes-Alpes et celui des Hautes-Provence, plus de 1000 mètres de dénivellation. Une très belle montée avec des pentes de 7 à 9% que nous gravissons par une température caniculaire !
 Nous atteignons le sommet avant l'orage qui menace pour une petite halte réconfortant à la buvette du col. Là, nos chemins se séparent, Philippe et Christel descendent versant sud sur Jausiers avant d'entamer le lendemain l'ascension de le col de Restefonds (2656 m) et la cîme de la Bonette (2715 m), quant à nous nous retournons par une belle et rapide descente jusqu'à Guillestre.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)

(Galerie vue 8159 fois)

►Martigues, la Venise de Provence, lundi 26 juin 2017 - 77 km

 Départ de Saint-Chamas pour rejoindre Martigues  par la côte ouest de l'étang de Berre que nous longeons dans le chant envahissant des cigales.
 Petit et charmant détour par l'étang de l'Olivier, au nord d'Istres, puis nous atteignons Martigues (5ème des six sites BPF des Bouches-du-Rhône) par Sainte-Blaise et les étangs de Lavalduc, de Citis et du Pourra.
 Martigues est une ville fleurie, posée sur l'eau au bord de l'étang de Berre et reliée à la mer par le chenal de Caronte.
 La ville a connu un essor industriel important, et elle a su conjuguer son développement économique tout en conservant ses atouts touristiques.
 Le charme de ses canaux, de ses îles et de ses ponts ont donné à Martigues le surnom de Venise provençale...

►Saint-Chamas, Embarben, le dimanche 25 juin 2017 - 8 km

 Nous sommes accueillis chaleureusement en fin d'après-midi à Saint-Chamas, petit port de pêche au nord de l'étang de Berre,  par Claude et Michèle Dunan dans leur belle demeure familiale d'Embarben (Entre deux collines). Accueil chaleureux et bien agréable.
 Le soir, nous descendons vers le port dont c'est la fête annuelle ce week-end.
 Programme de ces trois jours : Lundi randonnée vélo vers Martigues , Mardi, la Timone, Mercredi, vélo vers Salons-de Provence, nos deux derniers sites BPF (Brevet des Provinces Françaises) du département des Bouches-du-Rhône, après ceux d'Arles, Les Saintes-Maries de-la-Mer et Baux de Provence (30, 31  octobre et 1er novembre 2016) et Cassis (15 mars 2017).

►Salon-de-Provence, depuis Saint-Chamas, le mercredi 28 juin 2017 - 45 km

 Après Martigues, notre randonnée nous fait découvrir le pays de Salon-de-Provence, l'occasion pour nous de terminer les visites des six sites BPF (Brevet des Provinces Françaises) des Bouches-du-Rhône. Sur notre parcours, nous nous attardons dans le charmant petit village perché de Cornillon-Confoux qui nous donnera l'occasion de connaitre la véritable histoire de "la sardine qui a bouché le port de Marseille".
 (46 km et 465 m de dénivelé)

(Galerie vue 1898 fois)
 Cyclotourisme 2018

Vendredi 30 mars 2018

 Nous nous rendons à la concentration annuelle de "Pâques-en-Provence", qui cette année a lieu à Barbentane dans les Bouches-du-Rhône au sud d'Avignon. Le samedi le club d'Aramon a organisé des randonnées au départ d'Aramon, à l'ouest du Rhône dans le département du Gard. Le circuit de 55 kilomètres parcourt les paysages de vignes, arbres fruitiers et oliviers. Quelques détours nous amènent à 61 kilomètres pour un très modeste dénivelé de 190 mètres.
 En route, surprise, non loin de Montfrin, nous rencontrons un authentique squelette de mammouth, acquisition de la Cave des Vignerons de Montfrin, et à l'arrivée une magnifique Excalibur série II, A noter la marque américaine Excalibur ne produisit 3146 voitures entre 1965 et 1989 dont l'Excalibur série II à 352 exemplaires entre 1970 et 1974.

(Galerie vue 7741 fois)

Dimanche 1er avril 2018

 Cette année, la concentration cyclotouriste "Pâques-en-Provence" a lieu dans le village de Barbentane dans les Bouches-du-Rhône situé à une dizaine de kilomètres d’Avignon, proche du confluent du Rhône et de la Durance. le samedi et le lundi, le club cyclotouriste d'Aramon nous a proposé des randonnées dans le Gard au départ d’Aramon,
 Ce dimanche de Pâques, au départ de Boulbon, nous rejoignons Barbentane, son moulin et son château médiéval en passant par l'abbaye Saint-Michel de Frigolet nichée au cœur de la pinède de la Montagnette, dans un vallon sauvage au milieu des pins, des oliviers et des cyprés. A Barbentane, plusieurs centaines de cyclotouristes se rejoignent venant de toute la France, nous pouvons partager nos histoires de voyages à vélos et visiter la très riche exposition de cycles anciens sur le thème du rôle des cyclotouristes dans l’évolution du vélo. Puis c'est le retour à Boulbon où nous logeons à "La Casa de Boulbon" au pied de l'imposant château féodal du XIIème siècle, acquisition de notre hôte Dominique DE LAVERGNE, architecte-maçon, comme il aime se nommer, architecte brillant et passionné qui consacre sa retraite à sa réhabilitation., une rencontre passionnante.

(Galerie vue 7368 fois)

Lundi 2 avril 2018

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama

Vous pouvez stopper le défilement et utiliser les boutons en bas de la photo ou les flèches directionnelles de votre clavier)

(Galerie vue 6932 fois)

 Waouh, Quelle belle randonnée dans le Champsaur, quatre cols au programme : D'abord le col Bayard (1248 m), suivi du beau col de Gleize (1696 m) qui domine tout le Champsaur et ses sommets environnants, suivi des cols de Manse (1268 m) et le collet d'Ancelle (1425 m), ces deux derniers déjà franchis à plusieurs reprises auparavant.   De Gap au col de Gleize, la pente s'élève de 745 mètres à 1696 m soit près de 1000 mètres de dénivellation en 12,5 kilomètres. Après le col Bayard, je quitte la route Napoléon pour emprunter à gauche la petite route du col de Gleize fort pentue qui délivre au sommet un très beau point de vue sur tout le Champsaur.
Symphonie de couleurs, les verts des arbres feuillus, le vert tendre des mélèzes qui renouvèlent leurs épines, les pins noirs, le vert des alpages, celui du boccage et des prairies champsoriennes le jaune des fleurs, le blanc des arbres fruitiers celui des hauts sommets environnants, le tout sous un beau ciel bleu agrémenté de nuages. (50,5 kilomètres et 1379 mètres de dénivelé cumulé)

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama

Vous pouvez stopper le défilement et utiliser les boutons en bas de la photo ou les flèches directionnelles de votre clavier)

(Galerie vue 7580 fois)

A 1000 mètres environ, le Val d'Autrans Méaudre déploie ses prairies et ses forêts entre les sommets calcaires. Puis, la route s'élève vers le Pas-du-Mortier (1391 m), que l'on atteint par le dessus du tunnel, maintenant fermé à la circulation. La route forestière s'élève parmi les trouées des pistes de ski, fleuries à souhait, vers le col de la Molière (1634 m) et son alpage avec une vue imprenable (sauf par la brume aujourd'hui).
Ensuite, c'est la descente par une route étroite et très abîmée par les engins forestiers vers le col de la Croix Perrin (1218 m). cette route offre de belles ouvertures vers le Val d'Autrans-Méaudre.
Une descente rapide et confortable m'amène à Lans-le-Vercors, j'en oublie de me détourner vers le col de la Croix Servagnet !
Après une réconfortante restauration, je rejoins Villard-de-Lans par la petite route des hameaux, à gauche de la départementale et bien plus agréable que celle-ci, bien que j'ai subi un déraillement!
 Arrivé au Bois-Barbu, je retrouve Charlotte rentrée fourbue de sa marche nordique, je m'offre en prime une dernière petite ascension vers le col du Liorin (1226 m).

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama

Vous pouvez stopper le défilement et utiliser les boutons en bas de la photo ou les flèches directionnelles de votre clavier)

(Galerie vue 7440 fois)

Dimanche 25 juillet 2018

Ce dimanche, je me suis élancé avec une cinquantaine de participants pour l'ascension de la Cime de la Bonette (2802 m) au départ de Jausiers (1213 m) à l'occasion de la 25ème GRIMPÉE DE LA BONETTE. Un défi que j'imaginais à peine, mais quelque peu difficile à oser… et bien je l'ai fait, une monté de 25 kilomètres magnifique dans les alpages pour atteindre à partir des casernes de Restefond (2500 m) un cadre lunaire et quelque peu étrange dominant les vallées voisines. Les derniers 100 mètres de dénivelé entre le col de la Bonette (2715 m) et la cime furent bien difficiles, mais quelle récompense ! À vélo, au prix de l'effort de presque quatre heures d'ascension, on a bien le temps d'admirer ces paysages uniques. La descente permet de sentir les parfums enivrants de nos fleurs alpestres et de savourer notre bonheur, la petite halte réconfortante au chalet "Halte 2000" fut la bienvenue !

L'occasion de franchir trois cols de plus de 2000 mètres : le Faux Col de Restefonds (2639 m), le col de La Bonette (2715 m) et le Col de Restefond (2692 m), légèrement à coté de la route, et d'obtenir le brevet des 7 cols Ubayens.

(48 km et 1595 m de dénivelé positif) 

(Galerie vue 7752 fois)
35ème EMBRUMAN(95 photos)

Mercredi 15 juillet 2018

Ce samedi 15 août, c'était la trente-cinquième édition du célèbre EMBRUNMAN, l'un des plus durs triathlon XXL du monde. Près de 1200 athlètes étaient présents pour ce grand rendez-vous.
Au programme :

  • 800 mètres de natation, départ à 6 heures du matin ans le plan d'eau d'Embrun
  • 188 kilomètres de vélo, 5000 mètres de dénivelé avec entre autres, le franchissement du redoutable col d'Izoard,
  • 42,850 km de course à pied  pour terminer, soit un marathon de 400 mètres de dénivelé !

le vainqueur de l'épreuve, le belge Siego VAN LOOY franchira la ligne d'arrivée en 9 heures 45,
L'australienne Carrie LESTER l'emportera chez les femmes en 10 heures 51.
Les derniers "Finishers" termineront l'épreuve à 23 heures 15, soit plus de 17 heures d'effort non-stop.
2000 bénévoles ont assurés la sécurité, les soins, le ravitaillement...
Pour mon compte, je me contenterai d'observer le départ de la natation, d'un parcours vélo raccourci à 65 kilomètres et 1050 mètres de dénivelé et d'admirer une partie des athlètes sur le parcours du marathon. Le tout en prenant mon plaisir et mon temps pour prendre de belles photos.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama

Vous pouvez stopper le défilement et utiliser les boutons en bas de la photo ou les flèches directionnelles de votre clavier)

(Galerie vue 7103 fois)

►l'Agnel 2744 : 4ème rencontre cyclo-touristique Franco Italienne, le  dimanche 9 septembre 2018 (42 km et 1200 m de dénivelé)

 Je participe à l'Agnel 2744 : 4ème rencontre cyclo-touristique Franco Italienne qui permet à plus de 300 cyclistes de faire cette magnifique ascension sans aucune circulation automobile, ni motos. (manifestation organisée par l'Office de Tourisme du Queyras, avec les vallées italiennes du Mont-Viso).
 L'occasion d'une montée dans le silence de cette la belle vallée de l'Aigue Agnelle, entouré des hauts sommets du Queyras, bercés par les cris des marmottes et le tintinnabulement des clochailles des vaches dans les alpages.
 La pente sur les 10 derniers kilomètres est de 6,6 % en moyenne et approche les 10% dans six derniers kilomètres.
 En haut, au col culminant à 2744 mètres, l'accueil est chaleureux,un copieux et festif ravitaillement préparé par les offices du Tourisme du Queyras et de Pontechianale nous est offert devant un panorama extraordinaire, le tout accompagné de la guitare et du violon.
 Après la descente, au niveau de Pierre-Grosse, je me détourne par Saint-Véran, un des six sites BPF des Hautes-Alpes.
 Cette randonnée de 42 kilomètres et 1200 mètres de dénivelé est aussi pour moi l'occasion de franchir mon 165ème col, le 11ème de plus de 2000 mètres d'altitude. Voir le lien vers le col Agnel

(Galerie vue 7450 fois)

Samedi 15 septembre 2018

Ce samedi a lieu la concentration cyclotouriste du CODEP 05 au Val d'Escreins. Essentiellement des cyclotouristes de mon club de Gap y participent.
Parti de Guillestre, je prends la route du col de Vars et m'engage peu avant Saint-Marcellin sur la belle et raide petite route du Val d'Escreins pour rejoindre La Rua. J'y rejoins notre présidente et les autres participants, certains n'ont pas hésités à partir de Savines-le Lac pour rejoindre le col de Vars versant sud par Barcelonette et la vallée de l'Ubaye, puis le Val d'Escreins pour revenir par Guillestre, les traverses de Saint-Clément, Embrun et la route des Puys !... Chapeau ! Après notre sympathique pique-nique, je redescends vers Saint-Marcellin pour grimper vers la route forestière de Risoul-la Vallée Blanche (2059 m) et redescendre vers Guillestre par la station de Risoul, puis c'est la belle descente vers Guillestre sans aucune circulation.
Une bien belle randonnée de 48 kilomètres et 1425 mètres de dénivelé.

(Galerie vue 7225 fois)

Jeudi 4 octobre 2018

 Les premiers jours d'octobre nous offrent leurs merveilleuses couleurs. Le temps est au beau fixe et la température très agréable, l'idéal pour une belle randonnée vers le village de Saint-Sauveur sur les hauteurs d'Embrun. , avec ses panoramas grandioses vers la vallée de la Durance et le lac de Serre-Ponçon.
Je m'attarde à la petite chapelle Saint-Claude au hameau du Villard à Saint-André et me détourne vers le hameau du Champ Rond au-dessus du torrent du Crévoux pour visiter la petite chapelle Saint-Sébastien.

(Galerie vue 7198 fois)

Dimanche 2 septembre 2018

 Nous quittons Cavalière, un des villages du Lavandou pour rejoindre Bormes-les Momosas par la belle voie verte qui longe le littoral en aplomb des belles et nombreuses plages et criques de la baie du Lavandou.
 Bormes les Mimosas est un des plus beaux villages de la côte, au cœur d'un site enchanteur, à l'entrée de la forêt de Dom et au départ de la Route des Crêtes que nous empruntons au départ du col de Caguo-Ven (230 m) (déjà franchi le 7 septembre 2016, par le col de Landon (380 m) jusqu'au col de Barral (372 m).
 Les panoramas sur la baie du Lavandou avec en toile de fond les Îles d'Or sont à couper le souffle.

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama

Vous pouvez stopper le défilement et utiliser les boutons en bas de la photo ou les flèches directionnelles de votre clavier)

(Galerie vue 7275 fois)

►Chalvet, les Barthelons, le lundi 19 février 2018 (17,5 km et 450 m de dénivelé)


Temps ensoleillé, Il fait froid, sous un magnifique ciel bleu. J'en profite pour faire une belle randonnée vélo sur les hauteurs d'Embrun et les hameaux de Chalvet vers la ferme des Barthelons. Retour à l'appartement par la route de Caléyères, devenue un vrai régal depuis que celle-ci a été refaite.
17,5 kilomètres pour 450 mètres de dénivelé

(Cliquez sur une vignette pour agrandir la photo et faire démarrer le diaporama)